Bienvenue sur l'Univers du Fantastique! Amusez-vous bien!

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

C'est lorsqu'on s'ennuie que l'on se rend compte de ce que l'on vit.

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Tessa tourna distraitement sa fourchette dans ses spaghettis, dépitée. Dehors, il faisait encore beau et encore chaud, mais elle était sacrément fatiguée. La chaleur, assurément. A vrai dire, elle n'en pouvait plus de toutes ces journées passées à l'intérieur, dans les pièces les plus fraîches qui étaient pourtant trop chaudes à son goût.

-Putain !

Tessa recracha sa bouchée de pâtes, se précipita vers une carafe d'eau pour s'en servir un grand verre et le boire d'une traite. Bon Dieu ce qu'elle détestait l'été lorsqu'il faisait aussi chaud...
Tessa observa les gens autour d'elle, tous ses amis. Et se demanda si, comme elle, ils s'ennuyaient tous...


____________________________________________________________________________
Desideria Lawson
Serpentard
Six


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Let me show you. »
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité
J'étais allonger sur un transat au beau milieu du parc avec un verre de citronnade sur la table d'a côté , avec un soleil de plomb et une petite brise de vent. En apparence cette journée est idyllique mais elle s'avéra horriblement ennuyeuse car certes il fait beau et chaud mais je n'est rien a faire , absolument rien ! 

Je me leva et souleva mes grosses lunettes de soleil et fit un 360° , personne a l'horizon. Je me laissa donc tomber sur mon transat et remit mes lunettes sauf que maintenant j'avait soif alors je prit mon verre mais malheureusement pour moi il y avait rien dedans donc je prit la citronnade , plus rien sauf les glaçons qui fondés au fond . 

-Eh (j'ai une envie pressante ne faites pas attention à moi) ! Faut que je me lève maintenant , comme si cette journée n'étais pas assez pénible comme sa . Hurlait-je 

Je me leva et mît un drap autour de ma taille et me dirigea  donc vers le réfectoire pour prendre un verre d'eau glacée .
Je poussa l'énorme porte pesant deux tonnes .

-Mais elle est lourde cette porte bon dieux ! 

Je me dirigea vers une carafe d'eau et j'y trouva Tessa .

-Hey ! Saluut Tessy ça va ? Pas trop chaud ?

 [Edit : Attention avec les insultes, quand elles sont marrantes ça va, pour le reste on se contrôle !]

J'étais assise dans le Réfectoire à côté de Tessa. Et j'avais chaud. Malgré le fait que je mangeais un plat froid -une salade de tomate, en l'occurrence- et mon verre que j'avais rempli d'eau glacée pour la dixième fois du repas, je mourrais de chaud. Mes cheveux collaient à mon front, et de plus, je m'ennuyais. La chaleur m'empêchait de penser autre chose qu'à la stupide chanson que j'avais dans la tête -"Call me maybe", de Carly Rae Jepsen" et je n'avais strictement rien à faire après le repas. 
"-Hey, I just met you, chantonnais-je. And this is crazy... But here's my number, so call me maybe !"
Je secouai la tête puis sursautai, car Tessa venait de lâcher un "Putain" sonore. Je me tournai vers elle et remarquai qu'elle ne s'était pas étouffée avec ses pâtes, comme je l'avais prédit, mais qu'elle juste recraché sa bouchée et buvait un verre d'eau. Elle avait l'air d'autant s'ennuyer que moi. Puis, retournant à ma salade, je sursautai -encore une fois- à cause d'une voix féminine. C'était Nina, qui arrivait de dehors.
"-Hey ! Saluut Tessy ça va ? Pas trop chaud ?"
Je souris et claquai des doigts ; une glace au citron bien fraîche -logique, puisque c'est une glace- se matérialisa devant moi. Je la savourais lorsqu'un suicidaire se plaça derrière moi et m'attrapa la coupe contenant mon précieux dessert. Je me retournai et découvris le visage du kamikaze qui avait osé me piquer ma glace...


____________________________________________________________________________
archie redding, serpentard, six 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i'd have been yours, if you had been mine
but my hopes had faded by the time
can you hear me tonight? 
Voir le profil de l'utilisateur
- Hey, salut Tessy ! Pas trop chaud ?

"Quelle est cette personne insensée ?" furent les seules pensées de Tessa sans insultes dans la phrase. Nina, Nina Browne lui posait-elle vraiment la question ?

- Tu me demandes vraiment si je n'ai pas chaud ? demanda Tessa en s'essuyant le front.

La blonde lâcha sa fourchette, déçue de sa journée. Il y avait bien la piscine dans le jardin des Chasseurs, mais Jazz ne voulait pas faire de volley avec elle, dans l'eau, et tout le monde avait la flemme. Or, la Russe avait une envie de se dépenser qui dépassait tout ce qu'elle n'avait jamais connu. Insolente, triste, elle répondait souvent sèchement et sans le moindre tact. Si au début Eva comprenait son état, elle avait vite fini par se lasser de son humeur infecte. Tessa ne la voyait donc plus que lors des repas, là où son humeur n'était que plus électrique.

- J'en ai marre !

Elle avait crié ces mots, poussant violemment son assiette de ses mains, laissant ses pâtes tomber mollement sur la table en bois massif.
Tessa se leva, énervée. A force de manger comme ça sans jamais se dépenser, elle allait prendre quinze kilos en deux mois. Et manger lui donnait chaud, l'énervait. Elle, la fille venue du froid, ne supportait plus cette chaleur incessante qui, tous les matins, la réveillait.
Tessa sortit du Réfectoire d'un pas rapide et déterminé. Elle ressentait l'envie de courir, de nager, de sauter; elle percevait l'énergie qui lui parcourait le corps avec violence; pressentait quelques larmes de rage qui allaient couler; laissait ses poings se serrer et ses pieds frapper violemment le sol de marbre; entendait son coeur battre au rythme de ses pas. Elle n'en pouvait plus.

Ses jambes la firent courir, sans qu'elle ne puisse plus rien y faire. Le souffle de l'air contre son visage, son cou, sa poitrine.. Elle ralentit l'allure, pensant qu'il y avait du vent, et qu'il fallait absolument en profiter.
Ses cheveux détachés ne volèrent plus pendant un instant, et la chaleur s'abattit de nouveau sur elle. Avec un "Putain, fait chier !" sonore, elle repartit à toute allure en espérant qu'il y aurait plus de vent pour la refroidir.
Mais ce que la blonde avait espéré ne vint pas comme elle l'avait prévu... Sa course la rendait plus chaude et transpirante que jamais, sa respiration devenait difficile. Malgré tout, elle continuait à courir, toujours plus loin, toujours plus vite. Elle s'arrêta un instant pour retirer ses chaussures qu'elle laissa dans l'herbe, songeant qu'un simple Accio les feraient revenir lorsqu'elle le voudrait.
Elle retira son T-Shirt tout en courant, savourant la seconde et demi de fraîcheur que son action lui procurait. Bon Dieu, ce que ça lui faisait du bien !

Ses pieds la conduisirent jusqu'au lac. Elle s'arrêta un instant, essoufflée par sa course. Elle avait dû faire le tour de l'école avant d'arriver ici. Elle ne savait pas trop comment elle avait fait son coup, mais elle était arrivée.
Ses mains sur ses hanches, les jambes légèrement écartées, elle regardait la surface du lac. Pas un mouvement aux alentours, personne. "Parfait", se dit-elle.
La blonde retira son short et le laissa tomber dans l'herbe puis courut vers l'eau. A peine était-elle rentrée dans l'eau à mi-cuisse qu'elle plongea pour ne ressortir que quelques mètres plus loin.

Après avoir nagé assez loin, Tessa fit la planche, se sentant quelque peu libérée. Trop d'énergie avait été canalisé durant plusieurs jours, et à présent elle se sentait complètement vidée. Allongée sur l'eau, elle regardait le ciel bleu dénué de nuages et pensa à ses fameuses spaghettis.
Son ennui lui avait peut-être été mortel, mais à présent, elle se sentait bel et bien vivante.


____________________________________________________________________________
Desideria Lawson
Serpentard
Six


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Let me show you. »
Voir le profil de l'utilisateur

Elia Stalia

avatar
5ème année
5ème année
Assise au sommet de la légère proéminence qui dominait le lac, Elia se laissait aller à ses pensées. Elle songeait avec mélancolie que cet été s'annonçait monotone. Peut-être, pour redonner un semblant d'animation, pourrait-elle s'occuper de la Salle Commune, ou organiser une soirée, mais comment danser ou s'amuser avec une chaleur pareille ? 
Bien qu'à l'abri de la chaleur derrière une ombrelle éphémère, Elia ne sentait pas moins le soleil frapper. Ses rayons tapaient le sol, s’immisçaient dans l'herbe, réchauffaient l'atmosphère, brûlaient la peau... L'astre solaire pouvait s'avérer destructeur.
Entendant un grillon chanter, Elia eut un sourire. Ah, être un animal et disposer d'un moyen naturel pour se rafraîchir ! Quelle vie paisible que celle d'un grillon !

Enviant les Métamorphes, les garous et les autres magiciens capables de changer d'apparence, Elia se leva. Il faisait trop chaud pour rester ici, il valait mieux rejoindre l'une des salles enterrées du Château. Peut-être... Un bruit d'éclaboussement lui fit tourner la tête. De son perchoir, la jeune fille aperçut quelqu'un s'agitant dans l'eau. L'inconnu nageait avec une telle frénésie qu'Elia ne parvenait pas à le reconnaître. Qui était donc assez f... 
La Dessinatrice se figea. Assez fou, vraiment ? 

Abandonnant son ombrelle imaginaire, Elia courut jusqu'au Lac.


____________________________________________________________________________
Elizabeth O'Brien, élève de sixième année dans la maison Poufsouffle. 

Crédit avatar : Fae.
Voir le profil de l'utilisateur
Ashe, contrairement à tous les autres, ne ressentait pas l'éprouvante chaleur ambiante. Cela l'arrangeait au plus au point, même si elle se demandait parfois ce que ça faisait d'avoir chaud. Elle avait totalement oublié cette sensation, pourtant si naturelle pour n'importe qui.

Elle passa ses mains derrière la tête, histoire de changer de position, ce qui lui permettrait de penser à autre chose. La Chasseuse était, actuellement, allongée sur le sol de marbre blanc, dans le couloir réservé aux salles de cours de l'immense château. Elle ressemblait un peu à une démente, mais elle s'en fichait. En plus, personne ne songerait à se balader dans les couloirs et encore moins de passer devant la salle de potion. Ashelia sourit du bien que lui procurait ce calme. Pour rajouter une touche de fantaisie à ce décor, quelques rayons de soleils pénétraient dans le couloir grâce aux grandes fenêtres et venaient éclairer la peau de la jeune fille et ainsi la faire luire, tel un diamant. Elle sourit de plus bel.

De très longues minutes plus tard, elle se leva. Oui, rêvasser était son passe-temps favori en ce moment. En fait, elle préférait s'isoler car personne ne voulait s'amuser avec elle, ils avaient tous trop chaud pour faire le moindre mouvement. Bref, elle se leva, s'attacha négligemment les cheveux en une couette et s'avança à grand pas vers le Réfectoire, histoire de prendre une poche de sang glacé car elle trouvait ça juste succulent.

Une fois le pied posé dans le réfectoire, elle y trouva Tessa, Nina et Lily. Elle s'étira de tout son long et marcha vers elles sans un bruit, ne se faisant absolument pas remarquer. Elle s'assit, d'ailleurs, à une table loin d'elles et regarda d'un œil amusé leur échange. Puis Lily fit apparaître une glace. C'est bon les glaces, pensa la Vampire. Sans crier gare, elle sauta sur le péché glacé de la rousse, s'en empara et commença à le déguster avec un appétit qu'elle n'avait pas vraiment. Un clin d’œil provocateur lancé à son amie et elle monta sur la table en levant les deux bras au ciel :

- J'ai gagné ! A moi la puissance du sorbet au citron !

Lily devait fulminer de rage ; et si c'était le cas, mission accomplie pour Cap'taine Ashou. Enfin un peu d'animation et de rigolade dans cette journée qui s'annonçait triste et monotone à souhait !


____________________________________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]