Bienvenue sur l'Univers du Fantastique! Amusez-vous bien!

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La mélancolie des Soleils Couchants [PV: Matthew, Lino, Naiara, Elia et Jazz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Eva Bellini

avatar
Dictatrice
Une aube affaiblie
Verse par les champs
La mélancolie
Des soleils couchants.
La mélancolie
Berce de doux chants
Mon coeur qui s'oublie
Aux soleils couchants.
Et d'étranges rêves
Comme des soleils
Couchants sur les grèves,
Fantômes vermeils,
Défilent sans trêves,
Défilent, pareils
À des grands soleils
Couchants sur les grèves.

Paul Verlaine, poèmes saturniens

Siam, revenue d’un rendez-vous avec un illustre inconnu, éclata d’un rire légèrement gloussant. Ellana et Eva échangèrent un regard amusé avant que la première ne prenne la parole :
-Alors, tu lui met combien sur une échelle de un à dix ?
La blonde fit une moue pensive.
-Mmh, lui ? Sept direct !
Les trois filles éclatèrent de rire, avant que la rouquine ne se lève :
- Bon, excusez-moi, mais j’ai des trucs à faire ! A plus, dans le bus !
Elle parcourut quelques couloirs avant d’arriver dans le parc. Elle s’étendit sur le gazon verdoyant, admirant le coucher de soleil qui répandait ses couleurs orangées sur le paysage. Elle soupira, laissant ses doigts jouer dans l’herbe verte. Elle adorait écouter Siam déblatérer sur ses amourettes, mais là, elle était lasse, il fallait surtout qu’elle décompresse après une semaine chargée… Et quoi de mieux pour ça qu’un magnifique coucher de…
Un craquement la fit se relever. Une silhouette se profilait dans les derniers rayons, avançant à pas lent vers l’Intendante, qui se releva pour l’accueillir…



Dernière édition par Eva Bellini le Mer 20 Juil 2011 - 14:40, édité 1 fois


____________________________________________________________________________
Dan - 6ème année - Serdaigle

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fight because you don't know how to die quietly. Win because you don't know how to lose.
Voir le profil de l'utilisateur

Naiara M'anrill

avatar
5ème année
5ème année

Les impassibles lèvres de la jeune fille se tordirent imperceptiblement d’ennui. Dans un réflexe qui témoignait l’habitude de ce geste, elle posa rapidement sa main sur sa bouche pour cacher un bâillement qui n’aurait certainement pas plu à son père. Cela faisait plus de deux heures qu’elle participait à un débat avec elle-même. Cependant, après à peine un quart d’heure de déblatérations futiles, les soupirs las commençaient déjà à se faire entendre. Heureusement, ce sentiment fut lentement gagné par son propre esprit qui ne trouvait plus d’arguments pour continuer le débat. C’est ainsi que Naiara perdit contre elle-même. Et cette situation si frustrante ne lui permettait pas d’assouvir ses envies. Comment quelqu'un était-il capable de perdre contre soi-même? C'était inimaginable et pourtant si vrai. Elle lança un dernier soupir avant de se lever du rocher sur lequel elle s'était assise pour débattre. Il était temps. Au lieu d’aller en cours, elle irait se reposer dans les jardins de l’école. Vous avez parfaitement compris. Naiara venait de perdre, et perdre quoi ? Le fait d’aller en cours ! Si ce n’était pas ironique tout ceci.

Quelle fut sa surprise lorsqu’elle remarqua Eva adossée contre un arbre, à rien faire. Jouant avec l’herbe à coté d’elle, elle semblait songer à quelque chose captivant vu la mine qu’elle faisait. Ou peut-être pas si captivant que ça vu le soupir qu’elle fit à la suite. Une soudaine envie peupla les pensées de Naiara. Une envie qui émergeait de son coté le plus obscure. Et si elle faisait peut à Eva ? De derrière son buisson, il ne serait pas difficile de sauter sur elle, criant un « WAZAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA » très particulier aux deux jeunes filles pour lui faire peur.

Elle était à deux doigts de le faire lorsqu’Eva releva la tête et se leva à la suite. Par peur d’avoir été découverte, Naiara rougit et se fit toute petite derrière son buisson. Cependant, ce n’était pas elle qu’Eva avait vu, c’était cette silhouette qui s’approchait de l’arbre. La jeune fille décida de laisser sa farce à plus tard, se callant derrière son buisson, prête à suivre de près la conversation des deux individus.


____________________________________________________________________________
 Nolan Dwyer - 6ème année - Gryffondor
“Certains ne sont jamais seuls, ils sont toujours accompagnés de leur connerie.”


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voir le profil de l'utilisateur

Lino Figueres

avatar
2ème année
2ème année
Lino avançait tranquillement vers Eva, ne sachant pas tellement ce qu'ils allaient se dire. L'herbe était plus épaisse à cet endroit, et Lino comprit pourquoi Eva s'était étendue ici, et pas à côté de la palissade du château où les roses sentaient si bon, mais où l'herbe manquait terriblement comparé à cet endroit.

-Ça va ? Demanda Eva avec un sourire à l'approche de Lino.

-Oui, et toi ?

Il s'assirent tout les deux, cote à cote, devant le magnifique coucher de soleil. Lino fut le premier à rompre le silence :

-Eva, je peut te poser une question ?

-Bien sur, pourquoi tu ne pourrais pas ?

-Parce que ça pourrait être indiscret.

Eva ne s'attendait pas vraiment à cette réponse, mais elle l'encouragea tout de même du regard à continuer sur sa lancée.

-Je.. Je me demandais si... Je me demandais ce que c'était l'amour, pour toi ?

Voir le profil de l'utilisateur

Matt Creachmhaoil

avatar
2ème année
2ème année
Le jeune homme qui observait attentivement le paysage était émerveillé devant autant de beauté divine. Rien de plus gaie qu'une magnifique et parfaite journée de printemps. Le sentiment de vie était présent à bout de champs, découvrant ainsi un sentiment perdu chez Matthew depuis son départ des Limbes démoniaques. Juste ce qui lui fallait comme aide extérieur. Une magnifique journée qui malheureusement aboutit à sa fin. Dommage que s'eut été une si belle journée, Matthew aurait pu le prendre comme un signe du destin. Instinctivement, ses jambes commencèrent à avancer très lentement, un pas après l’autre, essayant inconsciemment de marcher sans but et sans fin. Les yeux fixés vers le ciel, ses mouvements dirigés vers le sol, il ne pouvait savoir où il marchait.

La vie n’était qu’hasard et ce serait l’hasard qui peuplerait ses mouvement cette soirée. Il laisserait le tout au destin, se demandant bien si c’était une bonne idée. Il était, certes, bornés par l’enceinte de l’école, mais se laisser aller de cette façon ne faisait qu’animer une puissante impulsion à l’intérieur de son être. Pas après pas, il avançait entre les couloirs, arrivant finalement au débouchement qui liait intérieur et extérieur de façon somptueuse. Il n’avait aucune idée de ce qui lui prenait aujourd’hui, mais tout ce que son regard percevait le faisait sourire. Il trouvait tout son environemment digne d’un tableau des anges et sujet de poèmes plus lyrique les uns que les autres.

Ce fut de cet étrange enthousiasme qu’il trouva Naiara, assise sous un buisson, le regard perdu vers l’horizon. Un sourire se décolla de ses lèvres pendant qu’il s’approchait de la jeune fille.

« Bien le bonjour Naiara ! Qu’est-ce qui t’ammène ici pendant cette belle soirée de printemps ? »

Il en faisait peut-être un peu trop mais il avait décidé de se laisser emporter et si son humeur était bien trop haute en ce moment, ces paroles le seraient aussi. Cependant, une conversation percuta ses oreilles et il ne put s’empêcher de tourner la tête vers l’endroit où se découpait deux silhouettes. Eva et Lino. Mais que... ?

Naiara le prit par le bras et l’obligea à s’asseoir à côté d’elle puis, lui faisant chut de la main, il comprit qu’elle espiait les deux individus. Il trouva cette idée attirante, sauf lorsque Lino prononça une phrase en particulier.

« Je.. Je me demandais si... Je me demandais ce que c'était l'amour, pour toi ? »

« Comment... ? »

Chuchota-t-il, apparemment choqué. Pourquoi allait-il poser ces questions à Eva, jeune fille qu’il venait de rencontrer, alors que lui, son meilleur ami, se trouvait aussi dans les enceintes de cette école. Il eut un pincement au coeur, se sentant légèrement trahi d’une certaine façon. Et si il était tombé sous le charme de l’intendante? Son coeur se serra inconsciemment.

Voir le profil de l'utilisateur

Eva Bellini

avatar
Dictatrice
-Je.. Je me demandais si... Je me demandais ce que c'était l'amour, pour toi ?

Eva fit une moue étonnée:

-Pourquoi tu pose de telles questions?

Il se contenta d’hausser les épaules, les yeux rivés au sol, une légère rougeur envahissant ses joues.

- Je vois… Eh bien, l’amour, c’est subjectif. C’est totalement différent pour chaque personne. Ça peut être amical, familial, fraternel. Mais aussi tout simplement ce que tu ressens envers une personne. Et généralement, c’est très compliqué… Mais pour moi, l’amour, c’est quand une personne à le Truc.

-Le… Truc? Demanda Lino, pendu à ses lèvres.

-Oui, le Truc qui rend cette personne… Exceptionnelle à tes yeux.

-Et… Donc, quand tu es amoureux d’une personne, tu ressens le Truc?

-Oui, mais pas seulement. Ce n’est qu’une partie. On ne t’a jamais parlé des papillons dans le ventre, des joues qui rougissent, des balbutiements et de l’impossibilité de détacher ton regard de cette personne? Oh, après ce ne sont que des symptômes qui sont différents pour chacun. Mais quand tu ressens ces symptômes… Généralement, c’est que tu ressens quelque chose pour elle, fit Eva avec un petit clin d’œil.

Lino s’absorba dans un silence que la jeune femme respecta, attendant patiemment qu’il finisse ses réflexions…


____________________________________________________________________________
Dan - 6ème année - Serdaigle

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fight because you don't know how to die quietly. Win because you don't know how to lose.
Voir le profil de l'utilisateur

Lino Figueres

avatar
2ème année
2ème année
Lino ne parvenait pas à comprendre. Fallait-il réellement ce « Truc »? Fallait-il vraiment la chose qui déclenchait tout ? Et pourquoi on ne pouvait pas tomber amoureux juste comme ça ?

-Après Lino, comme je te l'ai dit, cela change en fonction des personnes. Tu peux très bien... Enfin... Ce que tu appelles « l'amour » peut ne pas être pareil que ce que j'appelle « l'amour ». C'est comme les goûts : tu peux adorer le chocolat et je peut tout aussi bien le détester, et pourtant, on est pas des personnes qui se détestent au point de s'entre-tuer...

Lino comprenait mieux. Beaucoup mieux. Sauf qu'il n'avait jamais envisagé cette possibilité. Jamais. Et encore aujourd'hui il avait du mal. Et si il le lui disait franchement ? Et si il lui demandais tout, toute la vérité ?
Tout ce qu'il c'était passé depuis le début ? Ce que lui, il avait pensé, ressenti, tout ça ne l'avais pas vraiment embêté. Pas du tout même. Sauf que là, c'était différent. Quelque chose avait changé.
Il regarda Eva dans les yeux, au plus profond de ses pupilles. La rousse détourna le regard, déconcertée par cette sonde qui passait par les yeux de Lino, par cette curieuse envie d'en apprendre plus sur la personne, par cette envie de vous connaître mieux que quiconque.
Envie d'avoir une longueur d'avance. Envie de l'embrasser...
La tête de Lino tournait à cent à l'heure. Pourquoi elle ? Parce que c'est la seule fille dans le coin et maintenant. Pourquoi maintenant ? Parce qu'il n'aurais pas le courage demain. Et après demain ? Encore moins. Pourquoi encore moins ? Parce que c'est la vie...
Lino n’y pensa plus.
Il l’embrassa.

Voir le profil de l'utilisateur

Matt Creachmhaoil

avatar
2ème année
2ème année
Matthew faillit s’étrangler tant il avait du mal à assimiler ce qui venait de se passer. Lino avait vraiment embrassé Eva? Embrassé? Alors ses suppositions étaient vraies. Il en était bel et bien amoureux. Les questions... et maintenant cette action? Il aurait du s’y attendre plus intensémment. Son coeur se serra, le jeune homme se demandait pourquoi il se sentait comme ça. D’où provenait cette étrange tristesse que son corps lui transmettait? Pourquoi avait-il cette sensation comme si son ami venait de le trahir d’une certaine façon? Se devait être à cause de leur amitié. Matthew n’y pensa plus, ne voulant pas vraiment trouver la bonne réponse, se contentant de se dire qu’il se sentait trahi car Lino ne lui avait jamais parlé de ses sentiments alors qu’ils étaient si proche.

Cependant, ce ne fut pas la fin. Même malgré les paroles rassurantes que lui disait son cerveau, un légère râge naissante prit place dans son corps. Il était fâché? Et pourquoi? Comme le calme qui vient avant la tempête, Matthew se releva lentement et se retourna vers Naiara, un sourire prenant place sur ses lèvres. Emporté par ses sentiments du moment, il lui prit la main et s’enfonça dans l’école, l’entraînant avec lui.

Il avança rapidement, ses pas se suivant dans un manège sans fin. Il ne suivait aucun but ni aucun chemin en particulier mais il marchait rapidement entre les couloirs, oubliant complètement qu’il entraînait la jeune fille avec elle alors qu’il ne lui avait même pas demandé son avis. Il ne s’en rendit compte que quelques longues minutes plus tard, lorsqu’il s’arrêta brusquement, faisant face à Naiara. Il baissa le visage, rougissant légèrement.

« Euh.. Désolé.. J’ai agit instinctivement sans songer à tes sentiments. »

Il esquissa un léger sourire timide vers la jeune fille, essayant de se faire pardonner. Ses mains jouaient avec celle de Naiara alors qu’il les entre-lassaient, passant ses doigts entre les siens. Puis se penchant vers elle, rapprochant son visage du sien, il lui murmura à l’oreille:

« Me pardonnerais-tu charmante jeune fille? »

Voir le profil de l'utilisateur

Eva Bellini

avatar
Dictatrice
Après avoir terminé sa tirade, Eva posait un regard inquiet sur Lino. Pas qu’il lui faisait peur, non, mais il avait franchement l’air… Perturbé. Elle espérait avoir dit ce qu’il fallait, parce que…
Elle fut interrompue dans ses pensées par les lèvres qui se posèrent sur les siennes.

Attendez, attendez, stop sur l’image.
Lino venait bien de l’embrasser? Euh…
Ce n’était pas la première fois qu’on l’embrassait, non. A son âge, ce serait un peu suspect, quand même. Mais qu’un élève l’embrasse, comme ça, sans avertissement… Le Dentdesabre n’avait même jamais fait preuve d’un quelconque intérêt envers elle ! Ou alors il avait fumé la moquette…
Elle se détacha et lui jeta un regard proprement abasourdi, les joues rougies :

-Qu’est ce que…

Les hypothèses les plus farfelues fusaient dans son esprit. Drogue( Donc il a fumé la moquette), pari, sortilège, polynectar… Alcool? Il a aussi peut-être sniffé d’la colle, quand on y repense…
La rouquine décida d’ignorer proprement cette partie de son subconscient, et de poser les questions aux gens qui auraient des réponses…
Sauf que quand elle releva la tête, Lino n’était plus là.

-Oh! L’enflure! Jura-t-elle à voix haute…


____________________________________________________________________________
Dan - 6ème année - Serdaigle

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fight because you don't know how to die quietly. Win because you don't know how to lose.
Voir le profil de l'utilisateur

Naiara M'anrill

avatar
5ème année
5ème année

Mais qu'est-ce qu'il lui prenait? Il y avait que les fous qui partaient comme ça en courant tout d'un coup sans en dire un seul mot. Quel mouche l'avait piqué? Une bien grosse et contagieuse à mon avis... Surtout pour vouloir la prendre par le bras et l'emporter dans son propre délire! Il voulait pas s'affoler tout seul et laisser son entourage à la portée du destin? Au peut-être bien que le destin même avait voulu que Matthew ne lui prenne la main et cet instant là... Il se passerait peut-être quelque chose d'intéressant qu'elle ne pouvait manquer de voir.
La jeune fille se passait de ces films dans sa tête en attendant que le manège du garçon ne s'arrête.

Elle faillit -presque de presque- le percuter pas très joliment lorsqu'il s'arrêta brusquement et elle ouvrit de grands yeux, essayant de toutes ses forces de ne pas les faire tomber à terre. Naiara dut vraiment se contenir pour ne pas li gueuler plusieurs trucs à la figure comme quoi il devait faire attention d'où il marchait et penser plus aux autres. Malheureusement pour elle, il se retourna rapidement, lui demandant pardon, se répandant en excuse. Cependant, elle ne l'avait jamais vu rougir donc elle s'amusa à le voir essayer de se faire pardonner, se disant qu'il pouvait être mignon quand il voulait.

Quand il le voulait... Hum... Oui... Heu? Qu'est-ce qu'il faisait là? Il s'approchait dangereusement de son visage... Il s'incrustait dans son espace privée. Leurs doigts s'entre-laçaient et le garçon chuchotait directement à son oreille. Pas bon signe du tout si tu étais un narrateur externe. Mais on parle de Naiara, et Naiara n'est pas que innocente, elle est aussi très ingénu, très naïve, et ne voit jamais les techniques de dragues quand elles le lui sont adressés. Pauvre Naiara.

- Bien évidemment que je te pardonne mon grand! dit-elle en souriant.

Elle déposa son regard sur leurs mains enlacés et les leva juste devant les yeux de Matthew.

- Tu joues à quoi là? demanda-t-elle avec un air innocent, comme qui ne comprend pas la chose.


____________________________________________________________________________
 Nolan Dwyer - 6ème année - Gryffondor
“Certains ne sont jamais seuls, ils sont toujours accompagnés de leur connerie.”


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voir le profil de l'utilisateur

Elia Stalia

avatar
5ème année
5ème année
Elia marche tranquillement. Ses pas la guident naturellement vers le Parc. Elle a décidé elle aussi de sécher les cours. Si la jeune fille était dans son état normal, elle serait aller en classe comme tout le monde. Sauf qu'aujourd'hui, elle a eu une brusque envie d'air. Seule comme a son habitude, Elia s'avance a petits pas. Elle entend derrière elle le bruit d'une personne qui marche un petit plus rapidement qu'elle. La Dessinatrice accélère aussitot. Elle n'a pas envie d'etre dérangée. Mais d'un coup, en apercevant du monde dans le Parc, Elia se fige, laissant la personne derrière elle la rattraper.
Au premier plan, cachés derrière des buissons, Naiara et Matthew, complices. Ils observent Lino et Eva, au deuxième plan, debouts près du coin d'herbe le plus confortable du Parc. Lino et Eva ne se doutent pas de la présence des deux espions, ils sont pris dans leur conversation. Pris dans leur conversation ? C'est une conversation d'embrasser les gens ?!

Si c'est possible, Elia se fige encore plus. Lino vient-il vraiment d'embrasser, sur la bouche, Eva ? Il faut croire que oui. En réaction a cette constatation, la machoire d'Elia se décroche sur un "o" muet, ses yeux s'écarquillent. Elle est incapable de penser a autre chose qu'aux lèvres de Lino sur celles d'Eva. C'est quoi c'te histoire ?!

On respire, Elia, on respire. Et on réfléchit. On arrete aussi de penser comme un poisson rouge. On ferme la bouche, on se reprend ! Voila. C'est mieux, tu ressembles a peu près a une jeune fille de 16 ans et non plus a un poisson hors de l'eau. Maintenant tu réfléchis. En quoi ca te pose un problème que Lino embrasse Eva ?
En rien. Sauf que... De la part de
Lino, une telle initiative est surprenante. Et puis c'est Eva ! Celle qui vous pend au plafond si vous murmurez le nom d'un garcon devant elle. Celle qui vous case avec un parfait inconnu et vous promet le mariage. Si c'était Naiara, Naiara qu'Elia ne cesse d'essayer de caser depuis son arrivée a l'ecole, ce serait différent. Mais Eva...
Ho et pourquoi pas ? Et pourquoi pas elle aussi ? C'est vrai ca, pourquoi les autres et pas elle ? Elia n'est pas jalouse, elle est juste envieuse. Matthew et Naiara passent a ce moment-la a coté d'Elia, sans meme l'apercevoir. Le garcon entraine la pauvre Naiara qui a l'air de se poser des questions sur l'état mental de Matthew. Ils rentrent dans le Chateau, courant toujours. Le démon ressemblait a une tempete.

- Ca va ? T'es toute blanche ! s'exclama une voix a coté d'Elia.

- C'est quoi ton expression déja, ton expression anglaise quand tu piges rien a rien et que tu te dis que y a un gros gros bordel ? demanda la jeune fille sans meme se tourner vers Jazz, regardant Eva désormais seule puisque Lino venait brusquement de disparaitre.


____________________________________________________________________________
Elizabeth O'Brien, élève de sixième année dans la maison Poufsouffle. 

Crédit avatar : Fae.
Voir le profil de l'utilisateur

Jazz Riley

avatar
2ème année
2ème année
(Oh, mon nom sur un Rp ! ben je vais m’incruster, alors, si j’ai votre bénédiction ! Mais, euh, pourquoi tout le monde parle de sécher les cours alors que le soleil se couche ? Vous êtes des barbares qui avaient cours jusqu’à vingt et une heures, vous ? :O)

Je me baladais dans le château, sous ma forme de loup. J’assimilais les odeurs, apprenais à me repérer et à savoir où était placé toute chose, car le loup était bien plus performant que moi pour ça, même si j’en gardais quelques caractéristiques sous ma forme humaine. Bref, je découvrais en profondeur le château Bertie Crochue quand une petite créature verdâtre me chassa à coups de plumeau hors de la bâtisse, en poussant des petits cris perçants. Apparemment, mes poils n’étaient pas les bienvenus sur les luxueux tapis de l’école. Tant pis, le soleil se couchait, il était plus que temps pour moi de me retransformer. Je me cachais derrière un recoin, laissais opérer la transformation, et incantais pour faire apparaître un jean bleu et un t-shirt. Une fois cela fait, je me préparais à me rendre dans ma Salle Commune (je fais comme si j’en avais une parce que sinon ça le fait pas), mais fut interpellé par la silhouette aux longs cheveux gris qui se tenait debout, visiblement choquée, à quelques mètres de moi.

« ça va ? T’es toute blanche ! » la questionnai-je, inquiet.

« C'est quoi ton expression déjà, ton expression anglaise quand tu piges rien a rien et que tu te dis que y a un gros gros bordel ? »

Je fronçai les sourcils :

« Tu veux parler du what the fuck ? Pourquoi une petite fille comme toi à besoin d’employer des vilains mots de grands méchants comme moi ? »

Elia ria doucement, avant de se retourner et de me fixer, les bras croisés:

« Déjà, je ne suis pas petite. Ensuite, je crois qu’il se passe un truc de pas net, ici. Ton copain, il a l’habitude d’embrasser des filles… Comme ça ? »

« Matt’ ? Mais il en à fait un sport national, de ça ! Ne me dit pas qu’il a encore fait une connerie ? » répliquai-je avec un sourire amusé, qui se figea vite quand Elia reprit la parole :

« Je ne parlais pas de Matthew. »

« Hein ? »

« Je parlais de Lino, Jazz. »

« Li… Lino ? »

« Oui, Lino ! » fit Elia avec un geste légèrement agacé.

« Lino a une copine ? » m'exclamai-je, ravi.

Elia soupira et s’appuya contre l’arbre le plus proche :
« Apparemment, il vient juste d’embrasser Eva… Ce que je voulais savoir, c’est s’il avait l’habitude de faire ça aux gens, comme ça, pour le fun ? »

« Ah non, certainement pas », dis-je en secouant vigoureusement la tête « Lino, il est plutôt réservé avec les filles, surtout en public… S’il a embrassé Eva c’est qu’il a une bonne raison ! Déjà, rien qu'il l'ait embrassé...»

Un sourire commençait à percer sur mon visage. Le p’tit Lino, amoureux de la rouquine ? Parce que, le timide et réservé Lino, quand il embrasse une fille, c'est sûr que c'est pas par hasard! Ca, c’était une bonne raison pour se foutre de sa gueule, et j’allais pas me priver, tiens !

« Quand je raconterais ça à Matthew… » riai-je avant de me retourner vers Elia...

Voir le profil de l'utilisateur

Matt Creachmhaoil

avatar
2ème année
2ème année
« Tu joues à quoi là? »

Le pire dans tout ça c'est qu'elle avait l'air sérieuse avec sa question. Pris au dépourvu, Matthew cligna des yeux et éloigna légèrement son visage du sien pour observer la jeune fille dans les yeux, cherchant un brin d'amusement à l'intérieur. Mais non. Elle était sincère avec sa question. Elle ne comprenait pas. Alors ça! Le jeune démon dut bien se séparer d'elle vu qu'il commençait à rire comme un fou. Se tenant les cotes, des larmes avaient déjà commencé à s'échapper de ses yeux. C'était bien la première fois qu'il faisait face à une telle réaction provenant d'une fille. Normalement c'était soit un battement de cil, soit une baffe et parfois un sourire amusé. Mais jamais de l'étonnement et autant de naïveté.

« Allez, c'est grave, oublie toute l'histoire! »

Dit-il après s'être calmé quand il pensa qu'il pourrait faire une phrase entière sans se tromper. Le jeune garçon se sécha les quelques larmes qui dansaient sur sa joue avec le revers de sa main et adressa un sourire à Naiara. Levant une main vers le visage de la jeune fille, Matt rangea les quelques mèches frontales rebelles de la jeune fille derrière son oreille, la regardant dans les yeux. Lui adressant ensuite un sourire sincère sans aucun sous entendu, il lui prit la main et l’entraîna, doucement cette fois, dans les couloirs.

« Il se fait un peu tard et j'ai faim, pas toi? »

Comme pour vérifier ses paroles, le ventre du démon se mit à gargouiller tout de suite. Rougissant malgré lui, il esquissa un sourire amusé.

Connaissant maintenant les chemins du château par coeur, il les dirigea vers le Réfectoire à une vitesse plus raisonnable cette fois-ci. Une toute petite partie de son esprit ne put s'empêcher de se demander si Lino et Eva y serait déjà, pendant qu'une autre partie priait le ciel pour que ce ne soit pas ainsi.

Voir le profil de l'utilisateur

Elia Stalia

avatar
5ème année
5ème année
Elia sourit. La bonne humeur de Jazz était contagieuse.

- Quand je raconterais ca a Matthew... dit Jazz en se tournant vers Elia.

La Dessinatrice perdit aussitot son sourire. Maintenant qu'elle avait les esprits plus clairs, elle arrivait a reconnaitre l'émotion qu'elle avait vu sur le visage de Matthew.

- Matthew a tout vu. Ils viennent de passer, lui et Naiara. Matthew... avait l'air en colère, et jaloux.

Jazz arreta de rire. Il dévisagea Elia mais la jeune fille était sincère. C'était bien ce qu'elle avait vu sur le visage du démon.

- Matthew, en colère ? Pourquoi ?

- Aucune idée, soupira Elia. Cette histoire est par contre intéréssante a suivre, tu ne trouves pas ? Lino, le timide et gentil Lino, qui embrasse Eva parce qu'il est sans doute amoureux d'elle, Eva complètement déboussolée. Sans oublier Naiara et Matthew qui assistent au spectacle et Matthew qui part en courant, entrainant Naiara avec lui. Ah, et Lino qui disparait d'un coup, abandonnant Eva ! résuma la jeune fille.

Jazz regarda Elia. Les grands yeux gris de la Dessinatrice brillaient de malice. L'étonnement passé, elle trouvait cette histoire très amusante.

- Lino a abandonné Eva après l'avoir embrassé ? demanda Jazz.

- Exactement. Sans rien dire d'après ce que j'ai vu. On ferait mieux de plus etre la quand Eva rentrera du reste, elle va etre d'une humeur massacrante.

Jazz sourit. Il mourrait d'envie de se moquer d'Eva mais il n'était pas assez suicidaire pour se frotter a une Intendante furieuse. Rien que l'idée d'une Eva en colère le refroidissait.

- Je me demande ce que font Naiara et Matthew... murmura Elia.

L'adolescent l'entendit sans difficulté grace a ses facultés de loup-garou. Cette fois-ci, il eut un grand sourire. Il ne craignait pas Naiara, qu'il taquinait beaucoup, et savait comment échapper a la colère de Matthew. Les pamplemousses du démon lui faisait moins peur que les menaces d'Eva.

- Tu es curieuse, Elia ? dit Jazz.

- En temps normal non. Mais laaaa... Oui !

- Alors on a qu'a les espionner !

- Bonne idée Jazzounet ! Et puis Naiara et Matthew l'ont bien fait, eux aussi, s'exclama Elia, enthousiasmée.

Elia attrapa le bras de Jazz, surprenant le loup-garou. Pendant une seconde, son regard se troubla, le temps qu'elle cherche avec son esprit Naiara. Elle avait tellement de fois utilisé son Don pour parler avec Naiara par télépathie qu'elle reconnaissait parfaitement l'esprit de son amie. Elle la situa dans un couloir et dessina son pas sur le coté près de l'endroit où étaient Matthew et la jeune fille aux cheveux bleus. Aussitot dans le Chateau, Elia posa sa main sur la bouche de Jazz et le plaqua - tant bien que mal, il était grand ce garcon ! - contre le mur pour qu'il arrete de gesticuler.

- C'est rien qu'un pas sur le coté, Jazz ! Plus pratique que de marcher. Chut !

Elia passa la tete sur le coté, juste a temps pour entendre Naiara poser sa question. La Dessinatrice connaissait suffisamment son amie pour savoir qu'elle était honnete et qu'elle n'avait pas du tout compris les intentions de Matthew. Il se mit a rire et une fois calmé, Matthew dit quelques mots. Mais, chose exceptionnelle, le garcon n'insista pas, se contentant d'avoir un doux sourire.

- Dis, elles leur ont fait quoi, mes copines, a tes copains ? demanda Elia, sa bouche tout près de l'oreille de Jazz par peur d'etre entendue par les adolescents au bout du couloir.

Elle observa a nouveau Naiara et Matthew. Le démon proposa alors de rejoindre le Réfectoire. Il avait toujours un air très doux qu'Elia n'avait jamais vu sur le visage de Matthew. Un air...

- Rhaa, mince, ils s'en vont ! dit'elle a Jazz.

En effet, Matthew et Naiara partaient maintenant tranquillement vers le Réfectoire, se tenant la main. Elia s'apercut alors qu'elle tenait toujours Jazz. Elle le lacha et s'excusa, rougissant légèrement.

- Désolée. On a plus qu'a aller manger nous aussi. A mon avis, on va bien s'amuser ce soir...

Jazz hocha la tete avec un grand sourire.

- T'imagines la tete de Lino quand je vais lui demander ce que ca fait d'embrasser Eva ?

Elia éclata de rire et attrapa Jazz par le bras. Ils suivirent tranquillement Naiara et Matthew.

[Désolée, j'avais pas prévu d'écrire au tant, Matthew m'a pris de vitesse !]


____________________________________________________________________________
Elizabeth O'Brien, élève de sixième année dans la maison Poufsouffle. 

Crédit avatar : Fae.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum