Bienvenue sur l'Univers du Fantastique! Amusez-vous bien!

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Tessa Nolastraosvinsky

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26 Re: Tessa Nolastraosvinsky le Mer 29 Jan 2014 - 16:42

Mars 2010.


-Allez, viens ! Faut bien qu'on bouge un peux, sinon on va finir par prendre quinze kilos !


Tessa bougonna. Il faisait moche, et elle n'avait aucune envie de sortir. Elle préférait largement rester devant la télé à regarder cette série française dont elle n'arrivait pas à prononcer le nom mais qu'elle adorait. Bon, elle ne comprenait pas toute les phrases, surtout lorsqu'ils parlaient tous en même temps, mais elle aimait bien. Disons que ça lui donnait une excuse pour rester devant la télé.


-J'ai pas envie d'y aller, il fait moche, il fait froid, franchement Este, je préfère rester ici...


Son frère souffla. Certes, il appréciait de rester avec elle, mais il n'en pouvait plus de rester enfermé toute la journée.
Il prit la télécommande, éteignit la télévision et se planta devant.


-Tu crois vraiment que tu vas pouvoir me résister ? Dit-il à l'intention de sa sœur, en position fœtale sur le canapé.


-Pousse toi Este, j'ai pas envie de sortir...


Ni une ni deux, Esteban fonça sur elle et la prit sur son épaule. Il saisit une paire de baskets pour courir, deux écharpes, deux bonnets et il sortit, toujours sa soeur sur l'épaule, en claquant la porte derrière lui.


-Lâche moi ! Criait Tessa. Lâche moi tout de suite, ou tu vas le regretter !


-Ah oui ? Fit-il en riant. Tu crois vraiment que c'est toi qui est en mesure de me dire ça dans l'immédiat ?


Tessa continuait de le frapper. Non, elle n'avait vraiment pas envie de sortir.


Une dizaine de minutes plus tard, il la déposa sur un banc. Ils étaient arrivé jusqu'au parc, et quelques personnes couraient autour du lac. Ça ressemblait un peu à un parc dans Manhattan, mais Tessa ne se souvenait plus du nom de celui-ci.
Son frère lui tendit sa paire de basket, lui enroula son écharpe autour de son cou et lui rentra son bonnet jusqu'aux yeux.


-Maaais ! Protesta Tessa.


Pour toute réponse, il s'enfuit en courant, incitant Tessa à le rejoindre.
En fait, elle avait plutôt intérêt à le rejoindre, si elle ne voulait pas se faire mitrailler de photos. Elle avait beau avoir quitté le monde du sport depuis presque un an maintenant, les gens continuaient à la reconnaître dans la rue. D'où le fait qu'elle préférait ne pas sortir. Pour l'hôpital, ça ne lui posait pas de problème car elle était traitée comme tous les malades. Enfin... Non. Mais quasiment. Et puis on ne la prenait pas en photo.
Elle se leva en vitesse et commença à courir à toute vitesse pour retrouver son frère.
Lorsqu'elle le rejoignit, il tenta une blague à son égard.


-Bah alors Tessie, qu'est-ce qu'il t'arrive ? T'es suivie par des paparazzis ?


Elle lui adressa un regard noir, et il se rendit compte qu'un attroupement était placé au banc qu'ils avaient quitté quelques instants plus tôt. « Par chance, ils ne nous suivent pas » pensa Tessa.


-Il va quand même falloir que tu t'y fasses et que tu recommences à vivre normalement. On va pas rester comme ça jusqu'à la nuit des temps.


Tessa savait qu'il avait raison, mais elle ne voulait pas le lui dire. Pour le moment, tout ce qui l'énervait, c'était d'être là, avec lui qui avait raison, et qu'il faisait froid. Pourquoi l'avait-il trainée là ?


Après être rentrés, ils avaient passé la soirée à regarder d'anciennes photos. Beaucoup étaient des clichés de Tessa : Tessa au patinage, Tessa à la gym, Tessa sur les podiums, Tessa à Pékin... Son père avait même une boîte où il avait gardé toutes les brochures de journaux où les noms « Nolastraosvinsky » et « Kanovsky » apparaissaient.
Mais il y avait aussi des photos d'Esteban. Moins, mais tout de même. Esteban et ses premiers pas, Esteban qui mange un petit pot pour enfant, Esteban à la plage, Esteban sur un poney, Esteban dans la neige, Esteban qui dort.
Lorsqu'on regardait les albums, on voyait bien que ces deux enfants n'avaient pas eu la même vie. L'un avait eu une vie normale, l'autre avait été jeté sur la piste dès sa plus tendre enfance. L'un avait été au centre de la vie de la famille, l'autre avait été dans l'ombre.
Et pourtant, bizarrement, ils avaient tous les deux parfaitement leur place dans cet album photos. Bien que tout le contraire puisse être croyable, chacun avait joué pour l'autre l'élément le plus important de sa vie.


Le lendemain, Tessa avait déclaré avoir mal aux jambes. Esteban avait rigolé, disant que c'étaient les courbatures. Tessa avait marmonné, grogné, mais s'était tue. Oui, elle avait mal. Mais Este avait certainement raison, ça ne devaient être que des courbatures...
Les jours suivants, Tessa avait toujours mal aux jambes, mais aussi au dos. Une semaine était passée sans que la douleur ne cesse. Esteban avait froncé les sourcils. Tessa n'avait pas eu besoin qu'il parle. Elle était monté, s'était habillée, puis avait rejoint son frère dans la voiture.
Ils étaient partis pour l'hôpital.


À l'hôpital, on lui avait fait des radios. Le médecin les avait regardé longuement tous les deux, dans la salle d'attente, derrière la vitre. Il les avait observé l'un après l'autre, Esteban assis sur une chaise, les coudes sur les genoux, la tête entre ses mains, les yeux certainement fermés. Tessa était elle, assise sur une chaise aussi, le dos calé contre son dossier et sa tête posée contre le mur derrière elle. Sa gorge était déployée, sa bouche légèrement entrouverte, ses cheveux blonds tombaient dans le vide entre la chaise et le mur. À un moment, elle avait passé sa main droite dans le dos de son frère, le frottant dans un espoir pour le rassurer. Esteban lui avait pris sa main, l'avait embrassée et l'avait gardée.


-Tessa Théa Tabéa Irina Ambre Nolastraosvinsky, fit-il en ouvrant sa porte.


Esteban et Tessa s'étaient levés, et s'étaient avancés vers lui. Ils étaient entrés, et s'étaient assis, comme toujours.


-Bon, fit le médecin. Je n'ai pas de très bonnes nouvelles.


Esteban le regarda droit dans les yeux et, pour la première fois de sa vie, Tessa vit le médecin faire de même. Il se passa quelques secondes comme ça, où le temps avait paru être suspendu. Ils discutaient sans un mot, mais en se comprenant parfaitement.
Esteban hocha finalement la tête, puis regarda sa sœur. Il la fixa. Longuement. Tessa n'y comprenait plus rien. Qui devait-elle regarder ?


-Est-ce qu'elle sait ? Demanda-t-il à l'adresse d'Esteban.


-Savoir quoi ? Enchaîna Tessa.


-Donc, elle ne sait pas ?


Esteban gardait le silence. Il continuait de fixer sa sœur, et elle se sentit mal à l'aise.
Elle se détourna, regarda le médecin en attendant qu'il parle.


-Les radios ne sont pas bonne du tout. Nous avons regardé votre dos, et il semblerait qu'il ai... Certains problèmes.


Tessa se sentit partir, trop loin, trop vite. Elle regarda son frère, qui avait posé son coude sur le bureau du médecin et avait rapproché sa main de son visage. La dernière phalange de son index touchait sa lèvre inférieure.


-Vous avez hérité du gêne malade de votre mère. Vous êtes atteinte de la maladie de Scheuermann.


Tessa sentit ses yeux se remplir de larmes. Elle n'avait aucune idée de ce qu'était cette maladie, mais elle sentait que ce n'était pas bon du tout.


-C'est une déformation du dos. Très souvent, c'est lorsqu'un adolescent se tient mal. Dans votre cas, je pense que c'est que vous avez trop fait de sport. En temps normal, c'est lorsqu'il est mal pratiqué, mais à votre niveau... Si vous avez trop forcé, il se peut que le déclenchement de la maladie vienne de là. C'est une maladie qui se développe pendant la croissance, et vu que vous êtes parvenue vers la fin de votre croissance... C'est ce qui nous pose le plus de problèmes.
« En temps normal, nous conseillons les corsets pour remettre le dos en place ou des traitements qui remettent les vertèbres en place. Mais étant donné que vous avez presque fini votre croissance, ces méthodes seront inutiles. Ce qu'il faut, ce sont des exercices pour le dos et les abdominaux, limiter le port des charges lourdes et des séances de kinésithérapie. Il faudra aussi passer des radios chaque année pour vérifier que la maladie ne continue pas de progresser. Et en dernier recours, il y a toujours la chirurgie... Mais vous ne devriez pas avoir de conséquences physique. Peut-être de la fatigue à rester trop longtemps debout, mais si vous gardez un niveau de vie sain, une bonne alimentation et du sport pour garder votre dos droit, vous ne devriez pas trop souffrir.


Tessa laissa ses larmes couler. De grosses larmes brulantes dans ses yeux qui devenaient glacées dès qu'elles étaient sur ses joues. Elle continuait de regarder son frère qui, lui aussi avait les larmes aux yeux.


-Est-ce qu'on en meurt ? Demanda-t-elle après avoir reniflé.


Le médecin regarda Esteban. Un silence gêné s'ensuivit, sans que personne ne dise rien.
Tessa baissa les yeux tout doucement, craignant de faire un faux mouvement et qu'une de ses vertèbres ne veuille s'écraser un peu plus sur elle même, craignant qu'elle ne soit bossue.


-Je... Votre mère... J'ai accompagné votre mère durant plusieurs années. Elle m'a fait part de son souhait de mourir. Je n'était pas d'accord avec elle, et je n'ai pas mis fin à ses souffrances. Je pensais qu'elle avait encore deux magnifiques enfants à s'occuper, et qu'elle ne pouvait pas les laisser seuls.


Sur la joue d'Esteban, une larme coula. Parfaitement ronde au départ, puis ayant la forme parfaite d'une goutte à la fin. Sur son passage, une trainée humide. Tessa renifla encore, passa sa manche sur son nez pour ne pas que la morve coule sur sa bouche. Elle hoqueta.
Esteban voulut la prendre dans ses bras, mais ne le fit pas, ne sachant pas comment faire.
Tessa voulut que son frère l'enlace, la serre contre lui, mais ne s'approcha pas, ne sachant pas comment faire.


-Elle a préféré mettre fin à ses jours, ne supportant plus la douleur. Votre mère n'était pas à un stade très avancé de la maladie, mais un cancer de la moelle épinière s'est rajouté dans l'équation. Elle ne prenait plus ses doses de morphine. Et nous ne pouvions plus rien pour elle. Je pensais que votre frère vous l'avait dit.


Tessa ferma les yeux, forçant sur ses paupières. Elle n'en revenait pas. Elle n'avait jamais su.


-Tu le savais depuis quand ? Murmura-t-elle à son frère.


Esteban était incapable de répondre. Il la regardait toujours aussi fixement, son index toujours contre sa lèvre inférieure, son coude toujours sur le bureau. Esteban ne pouvait plus réagir physiquement. Moralement conscient, mais physiquement impuissant.
Tessa hocha la tête. Elle ne voulait pas en savoir plus que ça, finalement. Elle avait aimé sa mère, et elle l'aimait encore, mais il lui était difficile de parler d'elle. Il avait fallu qu'elle se construise une muraille pour les journalistes, et là, on lui demandait de la laisser tomber. Elle ne savait pas le faire. Elle ne savait tout simplement pas le faire.


Puis il fallu partir. Le frère et la sœur se sont levé, sont partis sans un mot.


-Je suis sincèrement désolé, déclara le médecin l'air triste quand Tessa lui serra la main.


Tessa pouvait le croire. C'était son médecin, après tout. Elle n'avait pas encore tout compris de cette maladie, mais elle pouvait vivre avec. Elle allait le faire.


Esteban et elle n'échangèrent aucune parole dans les couloirs, l'ascenseur, le parking souterrain. Ce ne fut que lorsqu'ils furent à côté de la voiture, prêts à rentrer dedans, que Tessa ne put plus se contenir.
Elle avait ouvert la portière, mais ses jambes refusaient de bouger. Son visage se tordit en une expression horrible, celle qui précède les pleurs. Seul le son sortit au début. Son frère la regardait sans savoir quoi faire. Sa portière aussi ouverte, il s'appuyait dessus, penché en avant, laissant ses larmes tomber sur le sol.
Tessa criait, hurlait, se débattait. Elle s'effondra sur le sol avant que son frère ne l'ai rejoint et prise dans ses bras. Il la berça, mêlant leurs larmes. Ses mains se posaient partout, une fois sur sa tête, sur son visage, dans son dos, sur ses épaules. Tessa n'en pouvait plus, suffoquait. Il fallait que ça s'arrête. Il fallait que tout s'arrête.


-Pardon Tessa. Je te demande pardon.


Et ses pleurs redoublèrent. Elle avait arrêté la gym, le sport, elle mangeait et vivait comme elle le souhaitait, et il fallait qu'elle recommence à faire attention, à travailler son corps.
À cet instant, elle voulait mourir. Se perdre dans les bras de son frère une dernière fois, et s'éteindre avec lui.


-Je te demande pardon mon amour, excuse moi...


Au bout de quelques minutes, elle avait fini de pleurer. Elle inspira longuement l'odeur de son frère dans son cou, puis l'embrassa à ce même endroit.


-Ne m'abandonne pas, fit-elle en serrant fort les paupières.


-Jamais, lui répondit-il.



Leurs paroles sonnaient comme une promesse.


____________________________________________________________________________
Desideria Lawson
Serpentard
Six



« Let me show you. »
Voir le profil de l'utilisateur

27 Re: Tessa Nolastraosvinsky le Lun 10 Fév 2014 - 15:59

Avril 2010.


-Je veux retourner en France.

-D'accord.

-Dans une école de magie.

-Très bien.

-Je me suis déjà renseignée.

-C'est parfait.

Voici ce à quoi ressemblaient les discussions entre Tessa et son père lorsqu'ils ne parlaient pas de gymnastique. Alors qu'Esteban se crispait et se révoltait, Dimitri acceptait.

Le frère et la soeur mirent longtemps à se mettre d'accord. Et finalement, il fut décidé qu'ils partiraient ensemble, qu'il l'accompagnerait, et qu'il resterait quelques jours pour voir si elle se plaisait ou non. Il resterait à distance, naturellement, mais présent tout de même.

-Tu n'as jamais vraiment utilisé la magie, Tess...

-Justement, c'est une occasion ! J'ai quinze ans, et je ne sais pas me servir de ma magie alors que j'en bénéficie. C'est important pour moi, de savoir m'en servir. Ça m'accompagne chaque jour dans mon quotidien, ça m'aide...

-Mouais, la coupa Esteban. J'ai saisit l'idée générale.

Il repartit en grognant. Dans une semaine, sa sœur et lui seraient loin, très loin de leur Russie natale.
Elles lui manquaient déjà.

Une semaine plus tard, embarquement. Quelques journalistes sont là, qui ont été prévenus du départ de l'ex-championne.

-Papa fera toujours tout pour que je le déteste, grogna Tessa en déposant sa valise sur le tapis roulant.

L'hôtesse de l'air ouvrit de grands yeux lorsque la petite blonde entra dans l'avion mais Esteban, derrière elle, la fusilla du regard et elle se retint de faire une réflexion. Tessa fut considérée comme n'importe qui. Et sa Sainte Patrie savait comme ça lui plaisait.

Le décollage fut attristant pour Tessa. Elle se rendait enfin compte qu'elle ne verrait plus son pays avant longtemps. Sa Russie enneigée allait lui manquer, tout comme les fêtes avec son frère. Son père aussi, surement. Ne plus avoir son caractère de cochon et une présence insupportable derrière son dos l'angoissait, il faut l'avouer. Elle avait beau dire ce qu'elle voulait, son père lui avait aussi offert les plus belles années de sa vie, et elle lui en était reconnaissante : les prix, la gloire, la joie qu'elle a eu et qu'elle a procuré autour d'elle, les personnalités rencontrées, une vie hors du commun pour une jeune adolescente. Aujourd'hui, tout cela allait s'arrêter, elle allait vivre normalement. Dans une école de magie où elle ne connaissait rien. Dans un endroit qu'elle ne connaissait pas. Elle était persuadée que personne ne la reconnaîtrait et que ses capacités physiques ne feraient pas la différence. Elle se lançait dans l'inconnu, une peur dévorante au ventre qui lui donnait encore plus envie d'y être. Elle pensait sincèrement qu'elle serait bousculée dans ses convictions, sa manière de vivre, qu'elle ne serait plus la petite princesse de tout le monde, qu'elle serait une fille parmi d'autres, que ses connaissances seraient inutiles et qu'il lui faudrait tout reprendre de zéro.

Elle ne savait pas encore à quel point elle avait raison.


____________________________________________________________________________
Desideria Lawson
Serpentard
Six



« Let me show you. »
Voir le profil de l'utilisateur

28 Re: Tessa Nolastraosvinsky le Lun 10 Fév 2014 - 16:22

15 Avril 2010.


Ça y est, elle est enfin arrivée. Le Château se dresse devant elle, magnifique, somptueux, immense.
Fait tout en blanc -elle apprendra par la suite que c'est du marbre-, il sent la fraicheur et la modernité, malgré tout.
Tessa s'avance. Son frère l'a laissée aux portes du château, elle préférait rentrer seule. Les au revoir avaient été douloureux. Il lui avait dit qu'elle pourrait revenir, quoi qu'il arrive, qu'il resterait encore quelques jours au cas où elle ne change d'avis. Elle avait acquiescé, sachant au fond d'elle, que de toute façon elle ne changerait pas d'avis.
Elle s'était avancée, confiante. Elle reprit son souffle. Posa un pied sur les marches.
Une.
Deux.
Trois.
Quatre.
Cinq.
Une femme rousse apparu. Elle lui fit un grand sourire.


-Bienvenue, Tessa.


La blonde en question lui offrit un petit sourire, se rendant compte qu'elle allait devoir parler français à longueur de temps. Elle était aussi étonnée qu'elle la reconnaisse si vite, puis se rappela qu'elle avait surement dû regarder son dossier, ses antécédents médicaux, ses problèmes de famille (sa mère suicidée, son père aux tendances alcoolique, un frère trop protecteur...) et de santé.


-Bonjour, répondit Tessa avec cet accent russe qui la caractérisera ensuite.


-Je suis Eva Bellini, l'Intendante de ce château -ou de cette école. Viens, je vais te faire visiter. Pour l'instant, tout le monde est en train de manger, je vais te faire une petite visite rapide, puis tu rejoindras les autres et tu pourras...


Un franc sourire s'étala sur les lèvres de la blonde. Avant de rentrer dans l grand hall marbré, elle se tourna vers l'extérieur, au bout de l'allée parfaitement droite et agita doucement la main, sachant que son frère la regardait encore. Surement une clope entre l'index et le majeur gauche, quelques larmes coulant pendant que personne ne le regarde.
Elle suivit ensuite la rousse. Elle entrait chez elle. C'était comme une évidence, quelque chose qu'elle avait toujours su.
Elle pénétrait dans un endroit qui l'avait peut-être toujours attendue. Et quelque part, elle sentit la magie qui émanait de ces murs. Et comprit qu'elle serait tout aussi unique ici que dans le monde où elle vivait avant.

Mais d'une toute nouvelle manière.


____________________________________________________________________________
Desideria Lawson
Serpentard
Six



« Let me show you. »
Voir le profil de l'utilisateur

29 Re: Tessa Nolastraosvinsky le Lun 10 Fév 2014 - 16:55

[J'avais envie de faire un truc pour toutes les arrivées qui ont marqué la vie de Tessa sur le forum. Alors, il doit en manquer, désolée pour les noms qui ne figurent pas sur la liste, mais j'ai ait ceux qui sont arrivés depuis un bon bout de temps et qui ont participé à plusieurs RPs avec elle.
Je vous aime quand même ♥]


15 Avril 2010. – Tessa arrive enfin. Elle se sent chez elle. Et tout le monde l'accepte, plus ou moins facilement. Mais peu importe, pour elle, une nouvelle vie démarre, et elle compte bien partir en tête.


18 Mars 2011. – Kamira Manliot arrive chez les Cornedecerf. Elle la supportera tant bien que mal pendant les deux premières années à l'école. Puis, elle découvrira des points commun avec cette personne qu'elle avait du mal à supporter. Mais bien plus tard.


2 Avril 2011. – Presque un an après son arrivée chez les Ecaliard, Tessa voit une nouvelle arriver. Elle ne l'aimera pas directement, mais prendra du temps pour la connaître... A sa manière. Elle traverse une dure période, une crise d'adolescence tardive qu'elle fait reposer sur ses amis.


15 Mai 2011. – Matthew Creachmhaoil entre dans la vie de Tessa. Un blond. Un démon. Un amour. Il est exceptionnel, elle l'adore, et elle pense qu'il l'apprécie pas mal non plus. Il sera son parrain, dans leur arbre généalogique qu'ils ont créé tous ensemble, ces satanés élèves. Elle adore sa vie.


16 Mai 2011. – Lino Figueres, le petit ami de Matthew entre lui aussi. Ils finiront par être très amis, eux aussi, même si Lino est bien plus réservé et discret que l'exubérant Matthew.


5 Juillet 2011. – Jason Riley débarque, et ça devient tout de suite le gros bordel dans le château : batailles de nourritures entre les Dentdesabre et les Ecaliard à chaque repas, mauvaises blagues, et amours naissants. Tessa se crée une nouvelle famille, qui était déjà là depuis son arrivée à elle, mais n'en prend conscience que grâce à Jazz. Elle rayonne.


23 Juillet 2011. – Cowell Bratley entre au Château. Un philosophe, qui a raté sa voix dans la littérature. Tessa le prendra un peu pour un grand frère, un modèle : loin d'être toujours sur son dos, mais toujours à veiller sur le bien être de tous. Elle ne l'avouera jamais à personne.


4 Août 2011. – Un nouvel arrivant. Un brun, des yeux bleus à en mourir. Nathan Malis entre dans la place, et avec Jazz, Matthew et Lino, ils forment le groupe des Quatre Fantastiques. Elle se donne pour but de l'approcher, lui plaire, l'aimer. Elle accomplira tout, dans l'ordre suivant : l'approcher, l'aimer, lui plaire.


6 Septembre 2011. – Nathan lui fait sa demande de fiançailles. Tessa accepte, puis dit non, après une grosse dispute. Elle regrettera, continuera à l'aimer toujours plus fort, sans pouvoir rien faire pour recoller les morceaux. Jazz lui dira d'attendre, qu'il leur faut du temps. Elle pleurera.


30 Décembre 2011. – Une petite Nina Browne fait son apparition au château. Des yeux et des cheveux bleus, cette fille devient de suite une amie chère. Elle le restera longtemps. Tessa finit enfin par avoir un bon cercle d'amis avec elle. Elle sent qu'elle réussit sa vie.


25 Janvier 2012. – Quelques jours après son anniversaire, s'ajoute à l'équation des garçons un p'tit nouveau plein de peps et de bonne volonté. Shiruka Kodaké, Chicha, Sushi, tous les surnoms possibles et imaginables lui seront offerts.



1er Mai 2012. – Pour la fête du muguet, une Lily-Romane entre dans le grand hall de marbre. Lily Fowl-tout-à-fait-folle devient une des meilleures amies de Tessa. Elle est heureuse, se lie d'amitié avec la troisième rousse du château. Elle l'adore.


____________________________________________________________________________
Desideria Lawson
Serpentard
Six



« Let me show you. »
Voir le profil de l'utilisateur

30 Re: Tessa Nolastraosvinsky le Lun 10 Fév 2014 - 18:37

Tessa s'est mariée avec Nathan Malis. Elle est devenue Tessa Malis (logique --'), avec beaucoup de joie. Elle a eu trois enfants : Jade, Enzo et Ilka. Elle aura toujours eu du mal à communiquer avec sa fille, et ses deux garçons auront toujours été des fils exemplaires à ses yeux.
Après avoir terminé sa scolarité à Bertie Crochue, Tessa s'est dirigé vers Paris, et ses Beaux Arts. Elle a rencontré Cassandre et Gina, deux filles merveilleuses avec qui elle restera amie toute sa vie. Elle aidera Gina, avocate et mère de deux enfants adorables, et Cassandre, gynécologue et stérile, folle amoureuse d'un homme qui l'aimera un jour, et la jettera le lendemain. Sur une dizaine d'années.
Elle ne souhaitera plus jamais revoir ses amis de Bertie Crochue : après le départ d'Elia, si vif, si imprévu, elle s'est rendue compte que sa vie ne tenait qu'à un fil, comme celle de tous les autres. Elle avait saisit aussi le fait de tout oublier, d'un coup, et ne voudra pas se retrouver un jour devant tous ces gens, sans pouvoir mettre un nom sur chaque visage.
Esteban, lui, se sera marié avec Eva Bellini. Ayant déjà eu une fille, Elizaveta, avec une autre femme, il aura ensuite un garçon, Lukian, avec Eva. Voire peut-être encore un autre enfant, j'en sais rien. Ils vivent un peu comme Eva veut vivre, un peu au gré de leurs envies, au gré du château.
Il aimera toujours autant sa soeur, dans les pires comme dans les meilleurs moments. Il fera toujours son possible pour l'aider, et elle passera bien souvent avant tout le monde. Elle restera à jamais sa perle, son sang, sa vie.
Dimitri Kanovsky mourra en Russie, entouré de sa famille. Alcoolique, il finira sans un sou, refusant de vendre sa maison.
A la fin de sa carrière d'entraîneur, il fut remplacé par un autre homme aux méthodes plus douces et plus normales. Les gymnastes arrêtaient enfin de faire des heures et des heures par jour à se tuer pour qu'on leur crie encore plus dessus, et aucun ne regretta Dimitri.
Après cette carrière de coach, Dimitri reprit de plus belle l'entreprise familiale de vodka. Après l'avoir mise en faillite, ses deux enfants le mirent en dehors de la société, et ce fut Esteban qui fut chargé de la reprendre.
Au final, l'entreprise Kanovsky reprit du service et son chiffre d'affaire ne fut jamais aussi bon.


Dix ans après qu'elle eu fini sa scolarité, Tessa y revint, pour fêter les dix ans de son départ avec les autres anciens élèves. Nathan, Jade, Enzo et elle étaient présents sur les lieux, et finalement, elle dépassera son angoisse de revoir tout le monde.
Après ces retrouvailles, elle fut finalement plus proche d'eux que ce qu'elle aurait pu imaginer avant de les revoir. Elle partit rendre visite à Jazz plusieurs fois, à Kamira aussi, et Ashelia, Lily, Nina et elle retrouvèrent leur amitié et leurs délires en faisant les soldes à chaque saison pratiquement. Elle allait parfois voir Kamira lorsqu'elle n'avait pas grand chose à faire, et lorsque Nathan voulait lui amener les enfants.
Au final, Tessa avait retrouvé sa famille. Elle était fière de tout ce petit monde, fière de tout ce qu'ils avaient accompli. Elle se rendit compte qu'elle avait passé beaucoup de temps loin d'eux, qu'elle avait manqué les épisodes de la vie les plus importants : les anniversaires qui se terminaient à pas d'heures, les fêtes données sans but, les soirées trop alcoolisées mais où tout le monde finissait quand même par participer. Elle avait perdu du temps à se cacher de la vérité, à rester dans l'ombre. Elle aurait aimé rattraper le temps perdu.
Mais c'était trop tard.


•~•~•~•



Les années passaient, les rides commençaient à poindre. Puis les douleurs sont réapparues : le dos, les jambes, les reins. Comme un signal qui vous dit que vous vous êtes bien amusé, mais que maintenant il faut se calmer. Comme un signal qui vous chuchote au creux de l'oreille que c'est bientôt terminé.
Alors, Tessa repassera des examens, encore et encore, comme lorsqu'elle avait quinze ans. Elle retournera spécialement en Russie pour les faire, et le cachera à son mari. Cela durera trois ans.
Trois ans où elle apprendra que la maladie de Scheuermann s'est développée en elle, et qu'il faudra penser à la chirurgie si elle ne veut pas que tout s'aggrave. Que la cicatrice qu'elle a au dos, témoin de son accident de patinage, connait quelques difficultés ces temps ci, et que son corps fini par mettre trop d'anticorps au mauvais endroit. Qu'elle va devoir prendre de la morphine.
Alors durant trois ans, elle s'injecte de la morphine en toute discrétion. Elle refuse de se soigner magiquement, ne sachant pas si il sera possible de faire machine arrière si quelque chose ne fonctionne pas. Durant trois ans, elle se fait à l'idée qu'elle terminera surement refaite de la colonne vertébrale, plusieurs fois s'il le faut. Puis, au bout de la troisième année, vient l'élément qui lui dit qu'elle n'a plus à s'accrocher à la vie, puisque même la vie ne veut plus d'elle. Tessa a un cancer.
Elle le porte en elle depuis toujours, et elle vit avec depuis toujours, c'est ce qu'elle se dit pour tenir bon. Elle sait qu'il ne lui reste plus longtemps à vivre.
Alors elle cherche, elle parle. Elle se réfugie en Russie, délaissant le Québec et Montréal, Nathan et ses enfants. Il ne comprend pas. Elle le sait. Elle ne veut pas lui dire. Elle ne veut pas le faire souffrir. Elle le quitte.


Tessa n'aura pas de chimiothérapie. Elle gardera de bons contacts avec Nathan, avec ses enfants. Quelques moments de répit où elle reprend goût à la vie et leur offre les plus beaux sourires qu'elle peut leur offrir. Droguée à la morphine depuis trois ans et demi, elle survit.
Le cancer la ronge, il se déplace, grandit. Elle le compare à un enfant qui se développe en elle. Elle finit presque par l'aimer. Elle sait qu'il lui rendra sa liberté.
Elle évite Nathan, de peur de lui faire du mal. Son frère est au courant. Pas Nathan. Et c'est identique pour Cassandre et Gina. Personne d'autre ne sait hormis son frère. Pas même Eva.


Six mois plus tard, Tessa et Esteban sont dans leur maison russe, celle où ils ont vécu alors qu'ils étaient petits. Celle où ils ont vu leur premier oiseau par la fenêtre, celle qu'ils aimaient tant lorsque la neige tombait à gros flocons dehors. Celle où la cheminée est toujours accueillante. Celle qui retrace tout le début de leurs vies.


C'est Décembre. C'est bientôt la fin de l'année, bientôt Noël, l'anniversaire d'Eva. Ils se retrouvent tous les deux, à partager leurs derniers instants ensemble.
Elle se lève. Va dans la salle de bain. Prend les cachets. Elle boit. Va aux toilettes. Redescend.
Elle se love contre son frère. Respire encore son odeur. Regarde le feu dans la cheminée. Se sent bien.
Elle l'embrasse. Comme une enfant. Comme l'enfant qu'elle a toujours été.


-Tu diras à Nathan que je l'aime ? Le supplie-t-elle.


Il acquiesce. Les larmes aux yeux. Il ne peut rien faire d'autre.
Les dernières pensées de Tessa seront pour Nathan, qu'elle a toujours aimé. Pas à ses enfants, non. Elle estimait qu'elle l'avait assez fait souffrir, et qu'il méritait toute son attention. Elle avait besoin de ce petit coin de paradis dans sa tête avec lui, de l'époque où elle allait bien, où ils allaient bien, où ils s'aimaient.


Elle ferme les yeux. Laisse une larme couler. Se sent flotter, partir.
Elle le sent se tendre. Son corps tressaute une ou deux fois. Il va dire quelque chose. Elle le sent.
Elle l'attend.


-Je t'aime Tess. Pour toujours et à jamais.


Elle sourit.
Ses yeux gris ne se rouvriront pas.
Ses cheveux blonds n'auront plus jamais le même éclat.
Son visage n'aura plus jamais une autre expression.
Elle sourit.
Mais elle est partie.


____________________________________________________________________________
Desideria Lawson
Serpentard
Six



« Let me show you. »
Voir le profil de l'utilisateur

31 Re: Tessa Nolastraosvinsky le Ven 14 Fév 2014 - 19:11

Kamira Manliot

avatar
2ème année
2ème année
Même si j'ai trouvé que ton style avait un peu changé depuis le début et que certaines parties semblent un peu bâclées, je trouve l'histoire toujours aussi interessante. Tu as vraiment une idée bien nette de la vie de Tessa; j'adore.
Et la fin, bien que triste, est simplement magnifique.

Jolie travail Wink

Voir le profil de l'utilisateur

32 Re: Tessa Nolastraosvinsky le Sam 15 Mar 2014 - 19:05

Cowell Bratley

avatar
2ème année
2ème année
La fin est aussi belle qu'elle est tragique.
Tu as fait un travail remarquable, j'aimerais en faire autant. J’apprécie beaucoup le clin d’œil que tu nous fait à tous, l'inverse s'applique également, tu nous as tous beaucoup marqué dès notre arrivée c'est sûr !


____________________________________________________________________________
Casey Adams-Bening, élève de 6ème année dans la maison Poufsouffle



"I feel drunk but I'm sober, I'm young and I'm underpaid                 
I'm tired but I'm working, yeah                                                                                                                                                      "'Cause I've got one hand in my pocket
I care but I'm restless, I'm here but I'm really gone                                                                                                                       And the other one is giving a high five"
I'm wrong and I'm sorry baby"
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum